×
Catégorie : Divers A ceux qui télépensent et télédécident A ceux qui télépensent et télédécident
A ceux qui télépensent et télédécident

Le plus souvent, la dernière page du Parisien nous propose la météo du pays et l’horoscope de chacun. Désormais, c’est « l’attestation de déplacement dérogatoire ».
Météo et astres, le ciel est perdu ? Tout est dit ou presque ! Notre météo est celle de nos abris de confinement, peu importe (ou presque) l’autre météo, celle du vrai pays…
Même sanction pour les astres, nous sommes tous sous le signe COVID-19…

Symbolique, cette substitution – en vérité relégation – témoignerait d’une uniformisation des vies quotidiennes au nom de la santé publique.

Oui, mais tous les tenants du « en même temps » conduisent aussi à créer une gigantesque usine à produire des inégalités. Prenons « le télétravail qui n’est plus une option » quand on est un jeune parisien qui vit dans 25 m2 ou moins, on serait « condamné » à télétravailler… Sans doute ce jeune se dit-il du discours politique qu’il rivalise avec celui du Sapeur Camembert : « au-delà des bornes, il n’y a plus de limites » … Le risque démocratique est de plus en plus menaçant quand le citoyen constate que les politiques télépensent et télédécident, bien loin du quotidien des français et de la réalité du pays…

Pensée unique et pensée inique : une autre victoire du virus ?

Robert ZARADER

Par Robert Zarader

Président d’Equancy&Co