×
Catégorie : Culture Sport & Loisirs Bâtir les fondations d’une nouvelle offre culturelle Bâtir les fondations d’une nouvelle offre culturelle
Bâtir les fondations d’une nouvelle offre culturelle

Tant dans les milieux médiatiques qu’intellectuels, nombreuses ont été les voix à s’élever pour appeler le secteur à se réinventer ; à se saisir des contraintes actuelles pour établir les fondations d’une nouvelle offre culturelle. Emmanuel Macron lui-même évoquait, le 6 mai dernier, la nécessité de concilier pragmatisme économique et idéalisme créatif afin de « libérer les énergies créatrices […] et ainsi refonder notre modèle culturel ».

Indéniablement, il est possible de voir dans ce moment de rupture un terreau fertile pour la réinvention des formes d’expression, mais aussi de consommation culturelle. Pour cela, nous pouvons et devons faire confiance à l’ensemble des acteurs culturels, qu’ils soient artiste-interprètes, intermittents, producteurs, réalisateurs… Le secteur culturel français a déjà fait maintes fois preuve de son inventivité, de sa diversité et de sa résilience.

A dire vrai, et sans attendre les déclarations politiques ou médiatiques, le secteur culturel français a déjà entamé sa mue. De nombreuses offres innovantes, utilisant habilement l’outil numérique ont vu le jour : le théâtre des Bouffes du Nord propose par exemple gratuitement plusieurs captation vidéos, d’anciens spectacles ; le musée impressionniste de Giverny propose de nombreux ateliers créatifs alliant dessins, coloriage et arts plastiques pour découvrir ou redécouvrir ses collections de façon inédite. Un large catalogue de ces offres culturelles numériques a d’ailleurs été mis en ligne par le ministère de la culture sur le site culturecheznous.

Une question, pourtant, demeure bien trop souvent éludée : le modèle économique. La création culturelle n’est jamais gratuite. Plus exactement, la création culturelle a toujours un coût. Si on lui en donne les moyens, le secteur culturel français saura se transformer et se réinventer pour continuer à exercer sa mission de toujours : nous faire rire, rêver, voyager, découvrir et s’émerveiller. 

Mais il doit, pour cela, être accompagné et soutenu dans la création de nouveaux modèles économiques, notamment à l’aune du numérique, secteur où le partage de la valeur se fait déjà de façon très inégale, et, le plus souvent, au détriment des artistes.

Nul doute qu’il faudra pour cela, que les idéalistes discours déclamés dans le vent de la conjoncture sanitaire s’efface au profit d’une réflexion et d’un effort collectif. La conception française fait de la culture un bien commun que l’on souhaite accessible à tous : il nous faut aujourd’hui, que l’on soit spectateur, décideur politique ou créateur se porter à son secours pour lui permettre de perdurer. 

La France, connue et reconnue comme un pays d’arts, de patrimoine et de culture, se trouve aujourd’hui renvoyée à son propre reflet : serons-nous collectivement capables de réinventer nos pratiques culturelles ? Voilà l’une des questions auxquelles nous nous efforcerons de répondre dans les mois à venir. 

Matthieu ALMERAS

Par Matthieu Almeras

Consultant junior chez Equancy&Co