×
Catégorie : Veille Revue media de la semaine Revue media de la semaine
Revue media de la semaine

Tour d’horizon des réflexions mises en avant cette semaine dans la presse sur nos quotidiens à l’ère de l’après-confinement.

VIE POLITIQUE

 

« Le populisme contre la science : un nouveau clivage politique ? », tribune de Camille Ferey, professeur à l’Université de Paris-Nanterre
L’Obs
« Car la science n’est pas qu’une affaire de vrai et de faux, elle est aussi, n’en déplaise aux ultra-rationalistes, une question de valeur, comme le rappelait avec ses mots déchirants Albert Camus aux lendemains d’Hiroshima. Il fallait être bien idéalistes, nous disait-il, ou bien impénitents, pour croire qu’il est des sciences qui flottent légères au-dessus de la violence et des folies du monde. »

« Municipales 2020 : malgré le coronavirus, une stabilité des recours »
La Croix (Laurent de Boissieu)
Le nombre de recours électoraux devrait être stable par rapport à 2014, autour de 5 000, selon un décompte provisoire transmis à La Croix par le Conseil d’État. La forte abstention pourrait toutefois conduire à davantage d’annulations et donc d’élections partielles.

 

CULTURE, SPORT & LOISIRS

 

« Epargnons collectivement un deuxième effet Covid aux médias »
Les Echos (Arnaud Créput)
Gouvernement, annonceurs et professionnels doivent tout faire pour permettre aux médias libres et indépendants de tirer les fruits de leur audience.

 

 

SANTE

 

« La pandémie démontre la nécessité d’associer les compétences vétérinaires à celles des médecins et des scientifiques », tribune d’un collectif de professionnels de la santé et des sciences
Le Monde
Dans une tribune, un collectif de professionnels de la santé et de scientifiques prône le développement au niveau mondial d’une approche transdisciplinaire associant, selon le concept « One Health », la santé humaine, celle des élevages et des cultures et celle des écosystèmes.

« Quand le Covid-19 sera derrière nous, je crains qu’on oublie de nouveau les vieux », interview de Michel Billé, sociologue
Le Monde (Catherine Vincent)
« Nous assistons, plus encore aujourd’hui qu’hier, à une sorte de cotation de la valeur de la vie des uns et des autres. On voit bien que la vie d’un vieux a moins de valeur, puisque de toute façon il est plus fragile face au Covid-19 – alors qu’a contrario les jeunes lui résistent plutôt bien. »

Par Equancy&Co