×
Catégorie : Veille Revue media de la semaine Revue media de la semaine
Revue media de la semaine

Tour d’horizon des réflexions mises en avant cette semaine dans la presse sur nos quotidiens à l’ère de l’après-confinement.

CONSOMMATION

« Le coronavirus va coûter 7.000 milliards de dollars à l’économie mondiale » » interview de Laurence Boone, économiste française

Les Echos

Les nouvelles prévisions économiques de l’OCDE font état d’un repli du PIB mondial de 4,5 % cette année avant un rebond de 5 % en 2021. Pour la France, le recul s’établirait à 9,5 % en 2020. Economiste en chef de l’OCDE, Laurence Boone prévient des effets durables de la pandémie du Covid-19 sur l’économie mondiale. La crise n’est pas finie. *

 

« Ces nouvelles tendances de consommation nées avec le Covid-19 » 

La Tribune (Corentin Dautreppe)

Pendant et après le confinement, les consommateurs ont pris de nouvelles habitudes qui perdurent. Aménagement de l’intérieur, habillement, mode d’achat et nouvelles valeurs : les acteurs de la grande distribution risquent de devoir adapter leurs offres.

 

TRAVAIL

« La crise de la Covid-19, catalyseur de changements dans les professions réglementées »

L’Opinion

Pour les notaires, laboratoires d’analyse médicales, pharmaciens et tribunaux, la crise sanitaire a représenté un test sans précédent.

 

« Le travail chamboulé par le Covid-19 »

Le Monde (Marjorie Cessac)
La crise sanitaire accélère la réorganisation de l’entreprise. Mais cette mutation soulève bien des défis, à commencer par le maintien de la cohésion des groupes.

 

SANTE

« Pandémie, « pandéni », « pandémocratie » » tribune de Frédéric Worms, Professeur de philosophie à l’Ecole normale supérieur

Libération
Face à tous ceux qui nient la pandémie, le réchauffement climatique, il est temps de renverser la vapeur et de critiquer les tenants du déni. Ce sont eux qui aggravent tous les maux.

 

« Le Covid-19 fait exploser l’insécurité alimentaire »

La Croix (Pierre Cochez)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU estime que 120 millions de personnes supplémentaires, cette année, seront exposées à l’insécurité alimentaire. Les conséquences du confinement en sont la raison principale.

Par Equancy&Co