×
Catégorie : Veille Revue media de la semaine Revue media de la semaine
Revue media de la semaine

Tour d’horizon des réflexions mises en avant cette semaine dans la presse sur l’impact du confinement sur nos quotidiens.

TRAVAIL

 « Le télétravail, progrès à saluer ou régression dangereuse? »
Le FigaroVox (Paul Sugy)
La généralisation massive du travail à distance, certes plus flexible et plus écologique, risquerait cependant d’atomiser les salariés en les isolant les uns des autres.

 CONSOMMATION

 « Des pousses d’avenir cachées sous le confinement »
Les Echos (Jean-Marc Vittori)
Pendant ces semaines étranges, des signes du monde d’après sont apparus. Un monde qui devra se bâtir sous le signe de la coopération et non dans des délires oniriques très loin du réel.

 VIE POLITIQUE

« Le « en même temps », une politique inclusive inadaptée aux temps tragiques », tribune de Chantal Delsol, philosophe
Le FigaroVox
La « philosophie de l’inclusion » constitutive du macronisme révèle son impuissance en des temps où l’essence du politique redevient l’éthique de la décision et la hiérarchie des priorités, estime la philosophe.

 « La crise de conscience post-quarantaine des politiques »
Libération (Charlotte Belaïch)
Les deux mois de crise sanitaire ont provoqué chez des élus de tous bords des remises en question, allant de leurs convictions personnelles au rôle de l’Etat dans la société.

 CULTURE

« Le jour d’après : la route de la reprise culturelle s’annonce chargée »
Le Monde (Philippe Dagen, Aureliano Tonet et Laurent Carpentier)
La cascade de reports des spectacles, expositions, sorties de films ou de livres met en évidence une inflation structurelle de l’offre et une programmation de plus en plus verrouillée. Un système à repenser ?

 SANTE

« Six principes fondamentaux pour l’hôpital public de demain », tribune de Christophe Jacquinet, Mathias Wargon et Guillaume Wasmer, professionnels de la santé
Le Monde
« L’hôpital public est notre hôpital. Il ne sera jamais une administration, ni une entreprise privée, car il est spécifique. Il a besoin de flexibilité, de capacité d’initiative et d’excellence au service des patients, de productivité et de qualité de vie au travail. »

Par 11mai2020